Quel isolant de façade extérieure ?

Afficher Masquer le sommaire

L’ITE de la façade de la maison revêt toute son importance contrairement à l’isolation thermique par l’intérieur. Confort thermique optimal, amélioration de la façade, des économies d’énergie, protection de l’environnement sont quelques-uns de ses avantages. Entre isolant naturel, isolant minéral et isolant synthétique, lequel choisir pour isoler la façade ? Trouvez dans ce texte toutes les informations liées aux matériaux et aux techniques utilisées pour réaliser des travaux d’isolation thermique externe de la maison.

Utilisation des isolants naturels pour isoler la façade de la maison

Un isolant naturel est soit d’origine animale, soit issu d’une production biologique. Il est écologique et économique avec un excellent rapport qualité/prix. Ces matériaux sont d’ailleurs sains pour la santé. L’inconvénient d’un isolant naturel est leur assurabilité. En effet, les matériaux isolants naturels sont sensibles à l’humidité. Ainsi, un isolant naturel ne dure pas très longtemps.

Les isolants naturels les plus utilisés pour réaliser des travaux d’ITE sont :

  • Laine de bois : durable, performant et efficace ;
  • Liège : un matériau hydrofuge, imputrescible, une bonne isolation phonique ;
  • Laine de lin : une bonne conductivité thermique ;
  • Laine de chanvre : antibactérienne, un bon régulateur hygrométrique ;
  • Ouate de cellulose : même propriétés que la laine de chanvre ;
  • Plumes de canard : un régulateur hygrométrique et un conducteur thermique efficace ;
  • Laine de coton : un parfait régulateur hygroscopique.

Utilisation des isolants minéraux pour isoler la façade de la maison

Les isolants minéraux bénéficient d’une grande propriété d’isolation thermique et phonique ainsi que d’une caractéristique ininflammable. Un isolant minéral coûte également à prix abordable. Désormais, la durée de vie des isolants minéraux est limitée et ils ne sont pas très écologiques.

La laine de verre reste l’isolant le plus apprécié pour réaliser les travaux d’isolation thermique des murs de la maison par l’extérieur. Disponible sous forme de panneaux ou de rouleaux, la laine de verre possède des caractéristiques thermiques et acoustiques performantes. Bien que cet isolant puisse se tasser au fil du temps, il suffit de se servir d’un pare-vapeur pour le protéger de l’humidité.

La laine de roche est aussi une bonne alternative pour les travaux d’isolation thermique de la façade de la maison. Cet isolant est non seulement une bonne isolation thermique, mais aussi insensible à l’humidité. Cependant, le prix de la laine de roche est assez élevé.

 isolation de mur extérieur.

Utilisation des isolants synthétiques pour isoler la façade de la maison

Un isolant synthétique possède une excellente performance en termes d’isolation. Il résiste aussi bien à la compression qu’aux aléas climatiques. Un isolant synthétique permet également un gain de place. Ces matériaux présentent deux inconvénients : un impact écologique négatif et un prix onéreux. En effet, un isolant synthétique est issu du pétrole. Ainsi, leur prix va varier selon le cours du pétrole.

Pour les travaux d’isolation thermique extérieure de la façade de la maison avec des matériaux isolants synthétiques, on distingue :

  • Polystyrène expansé ou le PSE blanc : un isolant léger, facile à découper et à mettre en œuvre. Cet isolant permet l’obtention d’un aspect esthétique de son choix.
  • Mousse résolique : offre une excellente propriété thermique, permet environ 30% de gain d’épaisseur ;
  • Polystyrène expansé graphité : son prix est plus cher que le polystyrène blanc. On gagne 15 % en épaisseur avec cet isolant.

Isolation thermique des murs de la maison : la technique

Le sous bardage et le sous enduit sont les techniques les plus couramment employées pour réaliser des travaux d’isolation thermique extérieure des murs de la maison.

La technique ITE sous bardage peut être appliquée tant en nouvelle construction qu’en rénovation de la maison. Le bardage sera d’abord fixé sur une ossature en bois ou en métal. Ensuite, la couche d’isolant se place entre le mur et cette ossature. Le bardage permet non seulement d’isoler la maison, mais aussi de valoriser la façade de la maison.

La technique ITE sous enduit se réalise en appliquant une couche d’isolant sur le mur. Sur cette couche d’isolant se pose après un enduit de finition. Un isolant sous enduit peut être posé collé, calée-chevillé ou par fixation mécanique. Selon la mise en œuvre, on peut choisir entre l’enduit minéral et l’enduit organique.

Plusieurs isolants sont compatibles aux travaux d’isolation thermique sous bardage et sous enduit : le polystyrène expansé blanc, le polystyrène expansé graphité gris, les panneaux de fibres de bois, etc.

En bref, chaque isolant et technique d’isolation présentent ses propres avantages et inconvénients. Le choix va alors dépendre des exigences et du budget ! A noter d’ailleurs que des aides financières existent pour subvenir aux travaux d’isolation.

Accueil » Lifestyle » Quel isolant de façade extérieure ?